Peu importe la question poses-la !
Bienvenue sur le forum : Peu importe la question, poses la!

Vous y trouverez :

- la rubrique règlement et présentation afin de lire le règlement et vous présenter pour que les membres puisse vous accueillir

- "la" rubrique de question ou vous pouvez poser vos questions ou bien y répondre,

- une rubrique probleme et avis ou vous pourrez parler de ces sujet,

- une rubrique discussion et détente pour parler de tout et de rien,

Alors n'hesitez pas a vous inscrire et à poser vos question et

Bonne navigation !!!


<<
>>
Bienvenue

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Réglement
Lun 6 Jan - 23:39 par ADREANI

» Les prémonitions
Ven 14 Juin - 12:09 par joliesse

» Cystite interstitielle et traitement
Jeu 6 Juin - 17:36 par augustine31OO

» quand est ce que Jeanne d'Arc s'est éteinte ?
Jeu 23 Mai - 17:38 par Arno

» Quitter le nid
Mar 21 Mai - 3:47 par eminent57

» d'accord ou pas d'accord ?
Dim 19 Mai - 20:51 par Arno

» Pourquoi ?
Mer 8 Mai - 18:25 par Arno

» pourquoi les enfants demandent toujours "pourquoi ?"
Mer 8 Mai - 17:26 par Arno

» Nausées
Ven 19 Avr - 7:56 par deeweight

» devenir chauffeur routier
Jeu 1 Nov - 21:54 par mikadu13

» Qu'est-ce que le stress ?
Jeu 18 Oct - 21:20 par galou

» je sais pourquoi hi hi
Jeu 18 Oct - 20:59 par galou

» le service public
Dim 23 Sep - 23:58 par galou

» Pouvez-vous doubler?
Mar 18 Sep - 22:17 par galou

» qui ira le plus vite ?
Mar 18 Sep - 22:08 par galou

Meilleurs posteurs
eminent57 (985)
 
Arno (497)
 
Oo-Rose-oO (441)
 
Sasssy (263)
 
Kitsume (250)
 
lali8215 (167)
 
demonfurax (135)
 
Tristana (77)
 
palopas (38)
 
snnop (37)
 
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 La conquête de l'Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
snnop



Messages : 37
Points : 5056
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: La conquête de l'Australie   Mar 3 Aoû - 1:51

Je voudrais savoir comment s'est déroulée la colonisation de l'Australie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8530
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: La conquête de l'Australie   Mar 3 Aoû - 4:34

Explorations par les Européens (1606-1788)

La fin de la période glaciaire a alors isolé la Nouvelle-Guinée et la Tasmanie du continent et les Aborigènes australiens ont commencé une longue période d'isolement sans influence extérieure. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que l’île devient le sujet d’explorations européennes. Quelques expéditions aperçoivent la fameuse Terra Australis : le néerlandais Willem Jansz devint en 1606 le premier visiteur européen à avoir identifié l'Australie. Son bateau, le Duyfken jeta l'ancre devant cap York. Dans un récit postérieur, un Néerlandais décrivit le territoire qu'il avait vu « comme non cultivé et peuplé par de sauvages barbares noirs et cruels, qui ont massacré certains de nos marins ». Suivront l'espagnol Luis Váez de Torres en mission pour son pays en 1607, les hollandais Dirk Hartog en 1616, Jan Carstensz en 1623 et Abel Tasman en 1642. Ce dernier a donné son nom à l’île de Tasmanie mais lui-même l’avait nommée d’après le nom de l'amiral et gouverneur Anthony van Diemen : « van Diemenslandt ».

Environ 150 ans avant l'arrivée des colons britanniques à Botany Bay, un groupe de marins néerlandais a été les premiers habitants européens d'Australie quand leur bateau, le Batavia, s'est brisé sur des îlots coraliens de l'Australie-Occidentale en 1629. Avant d'être sauvés, les 300 survivants qui vivaient tassés les uns sur les autres furent victimes d'une bande dirigée par un psychopathe et 125 d'entre eux furent massacrés. Cette affaire est connue sous le nom de l'horreur du Batavia

En 1644, le cartographe français Melchisédech Thévenot réalisa une carte représentant avec détails la côte occidentale de l'Australie qu'il nomma Nova Hollandia. En 1688, le cartographe italien Vincenzo Coronelli réalisa deux globes terrestres monumentaux, dont l'un représentant avec exactitude l'Australie, sous le nom de « Nouvelle-Hollande ».


Les premiers explorateurs britanniques sont William Dampier sur la côte ouest en 1688 (et 1699) et le lieutenant James Cook qui, en 1770 (peut-être 250 ans après le navigateur portugais Cristóvão de Mendonça), prend possession aux deux tiers de l’île pour le Royaume de Grande-Bretagne, malgré les ordres du roi George III stipulant qu’il devait d’abord conclure un traité avec la population indigène. Son rapport à Londres déclarant que l’Australie était inoccupée (voir Terra nullius) permet l’établissement d’une colonie pénitentiaire, ce qui est bien pratique après la perte des colonies américaines pour la Grande-Bretagne.

Cook a noté ses impressions sur les Aborigènes de Nouvelle-Hollande dans son journal: « en réalité ils sont bien plus heureux que nous les Européens… Ils vivent dans la tranquillité qui n'est pas troublée par l'inégalité de la condition. La terre et la mer leur fournissent toutes les choses nécessaires pour vivre… Ils vivent dans un climat agréable et ont un air très sain… ils n'ont aucune abondance ».

Cook était accompagné par le célèbre botaniste Joseph Banks qui fut émerveillé par la flore et la faune unique de la côte Est de l'Australie et se montra favorable à la colonisation européenne.

Le gouvernement français de Louis XVI choisit Jean-François de La Pérouse pour diriger une expédition autour du monde visant à compléter les découvertes de James Cook dans l'océan Pacifique mais, après un long voyage jusqu'en Australie, Il arriva à Botany Bay juste après la première flotte britannique (First Fleet) de colons. Son expédition disparut corps et biens à Vanikoro, aux îles Salomon, en 1788.

De la colonisation à l'indépendance (1788-1900)



La colonisation britannique de Nouvelle-Galles du Sud commence par la fondation d’un camp pénitentiaire de 1030 personnes (avec 736 prisonniers) à Port Jackson (Sydney) par le capitaine Arthur Phillip le 26 janvier 1788. Le voyage depuis l'Angleterre est le plus long jamais réalisé par un groupe aussi nombreux. Les premiers temps sont marqués par une mortalité importante parmi les arrivants. Ces premières années sont surnommées « les années de famine » et causées principalement par le manque de compétences en agriculture, la mauvaise qualité des outils et les faibles quantités de nourriture disponibles.

Le gouverneur Phillip a été chargé de nouer des relations avec les Aborigènes et de vivre dans "l'amitié et la bonté" avec eux mais les maladies européennes, l'alcool et l'expansion coloniale ont rapidement exercé un effet destructif sur la population indigène. Bennelong (1764-1813) était un Aborigène d'Eora de Sydney, qui a été enlevé par les colons et qui a servi de premier intermédiaire entre colons britanniques et Aborigènes - lui et un de ses compagnons sont devenus les premier Australiens à voyager en Europe. Il y avait des autres médiateurs comme Bungaree qui a accompagné Matthew Flinders lors de sa première circumnavigation autour de l'Australie en 1803. Mais il y avait des résistants militants comme Pemulwuy. En 1790, Pemulwuy, tue un colon qu'il accusait d'avoir tué des Aborigènes. À partir de 1792, il mène des attaques répétées contre des colons. Il est finalement abattu en 1802. Sa tête est tranchée et envoyée à Londres, accompagnée d'une lettre du gouverneur Philip King soulignant sa bravoure.

La Rébellion du rhum de 1808 est le seul cas de renversement militaire d'un gouvernement de l'histoire de l'Australie. William Bligh, alors gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud est à l'origine de cette rébellion lorsqu'il tente de normaliser les échanges commerciaux en interdisant l'usage des spiritueux comme monnaie d'échange pour le paiement de produits. Le New South Wales Corps, corps d'infanterie installé dans la région et qui est impliqué dans ce commerce n'accepte pas son interférence et la querelle dégénère en rébellion militaire. Bligh est arrêté par le New South Wales Corps qui prend le contrôle de la colonie. Bligh est détenu pendant plus d'une année, jusqu'à ce qu'il accepte de repartir pour l'Angleterre.

En 1809, le gouvernement britannique remplace Bligh par Lachlan Macquarie, gouverneur de 1810 à 1821, et qui joue un grand rôle dans la transformation de cette colonie pénitentiaire en une nouvelle base de peuplement civil. Il décide que les bagnards ayant terminé leur peine, doivent être réintégrés dans la société au rang qui était le leur avant leur condamnation. Des échanges profitables des laines sont établis avec l'Europe et de grands édifices publics sont construits par l'architecte Francis Greenway.

En 1803, une colonie a été établie dans la terre Van Diemen (aujourd’hui la Tasmanie). Le reste du continent australien (aujourd’hui l’Australie-Occidentale) est déclaré britannique en 1829. Au fur et à mesure de l’extension des établissements britanniques, la Nouvelle-Galles du Sud est divisée en plusieurs colonies séparées : l'Australie-Méridionale en 1836, le Victoria en 1851 et le Queensland en 1859. Le Territoire du Nord est fondé, comme partie de l’Australie-Méridionale, en 1863. Il s'en séparera en 1911. L'Australie-Méridionale, l'Australie-Occidentale et le Victoria furent créés comme des colonies libres (free colonies) c'est-à-dire comme des colonies ne recevant pas de prisonniers britanniques mais assez rapidement les deux dernières en acceptèrent trouvant ainsi une main d'œuvre bon marché pour mettre le pays en valeur. L'envoi de prisonniers en Nouvelle-Galles du Sud cessa en 1848 après de violentes manifestations de ses habitants.

La population aborigène, estimée à 350 000 personnes au moment de l'arrivée des premiers Européens décline rapidement dans les 150 ans qui suivent cette arrivée essentiellement par l'introduction de nouvelles maladies infectieuses mais aussi par suite de ses déplacements et par le changement de son mode de vie. Selon l'historien Geoffrey Blainey, pendant la colonisation de l'Australie : "dans mille endroits isolés, il y avait les décès occasionnés par le pistolet et la lance. Pire, variole, rougeole, grippe et autres nouvelles maladies se sont répandues d'une communauté indigène à une autreet les ont décimées... Le principal conquérant des Aborigènes a été la maladie et son alliée, démoralisation". La séparation des enfants de leurs familles pour leur imposer un mode de vie européanisé est considérée par certains historiens et Aborigènes comme un génocide car il a favorisé la diminution de la population aborigène. Ce point de vue n'est pas partagé par certains commentateurs qui affirment que les faits ont été amplifiés et déformés pour des questions politiques et idéologiques. Ces événements sont regroupés sous le nom d'History Wars en Australie. Le déplacement obligatoire des enfants aborigènes métissés de sang blanc, des communautés indigènes, pour leur donner une éducation européenne a été autorisé par loi en Australie entre 1909 et 1969. En 2008 après une période de discussion nationale , le premier ministre Kevin Rudd demande pardon pour cet politique, au nom du parlement Australien.

Le XIXe siècle est une période d'explorations éprouvantes pour des Européens en Australie. La première circumnavigation du continent est accomplie par Matthew Flinders en 1803. C'est Flinders qui suggéra que le nom d'Australie soit appliqué au continent. Vers la même époque, Napoléon Bonaparte envoie Nicolas Baudin relever le tracé des côtes australiennes pour la France. L'expédition de Hume et de Hovell a traversé le pays entre Sydney et Geelong en 1824. Charles Sturt explore le Murray-Darling en 1830, utilisant des émissaires indigènes pour annoncer son arrivée à chaque frontière tribale. John McDouall Stuart atteint le centre géographique du continent en 1860.


Les premiers explorateurs souffrent de grandes privations. Edmund Kennedy, qui mène une exploration vers le cap York en 1848, et la plupart de son équipe sont tués par des Aborigènes. Ludwig Leichhardt, explorateur et naturaliste prussien, mène trois expéditions à l'intérieur de l'Australie et disparait lors de la dernière. Charles Sturt contracte le scorbut en menant une expédition au centre du continent pour essayer de trouver une mer intérieure qui n'existe pas. La plus célèbre de toutes les expéditions est, en 1861, l'expédition de Burke et Wills qui traverse le continent du sud au nord (un parcours de 2 800 kilomètres) où les deux explorateurs meurent de faim à Cooper Creek, à quelques heures de marche du reste de leur groupe. L'unique survivant de l'expédition a été soigné par les aborigènes locaux. Les rapports entre les explorateurs européens et les indigènes ont varié considérablement: Sir Thomas Mitchell faisait attention à noter des noms de lieu indigènes - et pour cette raison 70% des noms des localités australiennes sont d'origine indigène; mais d'autre d'explorateurs du XIXe siècle sont des hommes incultes qui ont traité les Aborigènes avec mépris.

L'installation d'éleveurs dans l'intérieur est souvent une cause de conflit avec des Aborigènes mais les compétences de gardiens de troupeaux indigènes est source d'importantes économies . Les missions religieuses fournissent souvent un asile lors des conflits tout en facilitant la colonisation. Au cours du XIXe siècle, les Européens prennent le contrôle de la plupart des régions du pays.


Les années 1850 et 1860, l'époque de la ruée vers l'or, a apporté une expansion rapide de population, menant aux augmentations de la prospérité mais également d'une certaine tension sociale - notamment la rebellion d'Eureka Stockade en 1854, ce qui a accéléré l'introduction du suffrage masculin universel en Victoria. Au cours de la période allant de 1855 à 1890, les six colonies devinrent chacune l’une après l’autre autonomes, gérant leurs propres affaires. Des mâles ont été autorisés à voter en Australie-Méridionale, en Victoria, et en Nouvelle-Galles du Sud pendant les annes 1850; et en Tasmanie en 1896 - ceci a inclus des indigènes. Le Queensland a gagné l'autonomie en 1859 et l'Australie occidentale en 1890, mais ces colonies ont refusé à des indigènes la voix.La loi britannique fut appliquée dans chaque colonie, lorsque le Royaume-Uni autorisa chacune à se doter d’un gouvernement responsable et évolua avec le temps. Le gouvernement britannique garda le contrôle de certains domaines dont les affaires étrangères, la défense et le commerce international.

L'âge d'or des bushrangers fut certainement l'époque de la ruée vers l'or. Les bushrangers sont des hors-la-loi qui réussissent à survivre dans le bush en se cachant des autorités. On pense que plus de 2 000 bushrangers ont parcouru les étendues australiennes, des premiers bagnards évadés jusqu'à la fin des bushrangers marquée par le dernier combat de Ned Kelly à Glenrowan en 1880. La plus violente vague d'attaques de bushrangers eut lieu dans Tasmanie. Des centaines de bagnards étaient en liberté, des fermes furent abandonnées et la loi martiale fut proclamée. Le bushranger aborigène Musquito défia les autorités coloniales et dirigea des attaques contre les colons.


Les bushrangers s'attiraient souvent la sympathie du public. Ils s'attiraient l'estime de certains milieux, en partie à cause de la dureté et de l'anti-catholicisme des autorités coloniales, qu'ils embarrassaient mais aussi en raison du romantisme et de la lutte contre la loi qu'ils représentaient. Certains bushrangers, et tout particulièrement Ned Kelly dans sa lettre de Jerilderie se présentaient comme des rebelles politiques. Les bushrangers apparaissent régulièrement dans la littérature, la musique, le cinéma et la télévision australienne: Jack Donahue, Dan "Mad Dog" Morgan, et Ned Kelly (fut le sujet du premier long métrage de l'histoire (plus d'une heure), The Story of the Kelly Gang, réalisé en 1906).

Malgré son économie fortement rurale, la population australienne reste fortement urbaine, se concentrant surtout dans les villes de Melbourne et de Sydney. Financée par la prospérité la ruée vers l'or, la National Gallery of Victoria a été fondée en 1861 et a commencé à recueillir les travaux des maîtres européens ainsi que les nouvelles écoles australiennes de peinture. En 1854-6, utilisant le principal de la compression de vapeur, l'inventeur australien James Harrison a produit, en Victoria, le premier réfrigérateur pratique au monde. Son invention plus tard a permis à des viandes d'être exportées vers l'Europe. Ceci supplémentaire à la prospérité apportée par l'industrie de laines, et par l'extraction de l'or pendant le 19e siècle. Les règles du football australien ont été codifiées à Melbourne en 1858. Dans les années 1880, Marvellous Melbourne fut la seconde plus grande ville de l’Empire britannique.

L’Australie gagna aussi la réputation d’être un paradis du travailleur et un laboratoire pour la réforme sociale. C’est en effet elle qui organisa la première élection à bulletin secret et connut le premier gouvernement d'un parti travailliste élu. La première organisation pour obtenir le droit de vote des femmes a été créée au Victoria en 1884. En 1894, les femmes d'Australie-Méridionale obtiendront ce droit.

Vers la fin du XIXe siècle, l'art des peintres comme ceux de l'Heidelberg School et la prose des écrivains comme Banjo Paterson et Henry Lawson ont fait naître un sentiment croissant d'identité nationale et des hommes politiques comme Sir Henry Parkes et Sir Edmund Barton ont fait campagne pour une fédération indépendante des colonies, avec la reine Victoria en tant que Sovereign.

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
snnop



Messages : 37
Points : 5056
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: La conquête de l'Australie   Jeu 5 Aoû - 23:28

Merci pour la réponse très complete, ce fut rude et long mais tres instructif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8530
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: La conquête de l'Australie   Ven 6 Aoû - 2:13

Ce fut un plaisir d'avoir pu éclairer tes lanternes !! Smile

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La conquête de l'Australie   Aujourd'hui à 14:23

Revenir en haut Aller en bas
 
La conquête de l'Australie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie
» Aborigènes d'Australie
» Or d'Australie
» La stratégie de conquête des musulmans
» Hitler conquérant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peu importe la question poses-la ! :: Posez vos questions ou répondez y ! :: Histoire-
Sauter vers: