Peu importe la question poses-la !
Bienvenue sur le forum : Peu importe la question, poses la!

Vous y trouverez :

- la rubrique règlement et présentation afin de lire le règlement et vous présenter pour que les membres puisse vous accueillir

- "la" rubrique de question ou vous pouvez poser vos questions ou bien y répondre,

- une rubrique probleme et avis ou vous pourrez parler de ces sujet,

- une rubrique discussion et détente pour parler de tout et de rien,

Alors n'hesitez pas a vous inscrire et à poser vos question et

Bonne navigation !!!


<<
>>
Bienvenue

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Réglement
Lun 6 Jan - 23:39 par ADREANI

» Les prémonitions
Ven 14 Juin - 12:09 par joliesse

» Cystite interstitielle et traitement
Jeu 6 Juin - 17:36 par augustine31OO

» quand est ce que Jeanne d'Arc s'est éteinte ?
Jeu 23 Mai - 17:38 par Arno

» Quitter le nid
Mar 21 Mai - 3:47 par eminent57

» d'accord ou pas d'accord ?
Dim 19 Mai - 20:51 par Arno

» Pourquoi ?
Mer 8 Mai - 18:25 par Arno

» pourquoi les enfants demandent toujours "pourquoi ?"
Mer 8 Mai - 17:26 par Arno

» Nausées
Ven 19 Avr - 7:56 par deeweight

» devenir chauffeur routier
Jeu 1 Nov - 21:54 par mikadu13

» Qu'est-ce que le stress ?
Jeu 18 Oct - 21:20 par galou

» je sais pourquoi hi hi
Jeu 18 Oct - 20:59 par galou

» le service public
Dim 23 Sep - 23:58 par galou

» Pouvez-vous doubler?
Mar 18 Sep - 22:17 par galou

» qui ira le plus vite ?
Mar 18 Sep - 22:08 par galou

Meilleurs posteurs
eminent57 (985)
 
Arno (497)
 
Oo-Rose-oO (441)
 
Sasssy (263)
 
Kitsume (250)
 
lali8215 (167)
 
demonfurax (135)
 
Tristana (77)
 
palopas (38)
 
snnop (37)
 
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Le sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8524
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Le sommeil   Dim 2 Mai - 4:36

Le sommeil

Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus musculaire, survenant à intervalles réguliers et dont le rôle est encore mal connu. L'alternance veille-sommeil correspond à l'un des cycles fondamentaux chez les animaux : le rythme circadien. Chez l'homme, le sommeil occupe près d'un tiers de la vie.

Le sommeil se distingue de l'inconscience (ou coma) par une absence d'abolition des réflexes et par la capacité de la personne endormie à ouvrir les yeux et à réagir à la parole et au toucher.

Il existe une organisation du sommeil et de ses trois états. On parle de cycle circadien pour l'alternance entre la veille et le sommeil. On parle de cycle ultradien pour l'alternance entre le sommeil lent et le sommeil paradoxal.


Durée du sommeil

Elle serait, en France en 2009, d'un peu moins de 7 h en semaine et un peu moins de 8 h le week-end, soit une réduction de près d'une heure et demie depuis un demi-siècle. Scientifiquement, il est conseillé de dormir environ 8 h par jour, avec si besoin une sieste de 10 à 15 min maximum[réf. nécessaire].

Jean-Philippe Bloch, philosophe suisse, plaide dans Éloge de la sieste permanente, pour une vie organisée autour du sommeil, seul moment de véritable liberté où l'inconscient prend le pas sur le conscient : « L'homme pourrait dormir au moins dix heures par jour, seulement cela va à l'encontre de l'idée de productivité ».


Techniques d'étude du sommeil

Les méthodes d'exploration du sommeil sont nombreuses. Dans les centres du sommeil, l'examen de base est la polysomnographie qui regroupe l'enregistrement de plusieurs variables :

* l'activité électrique du cerveau : l'EEG
* l'activité des muscles de la face et du menton, parfois des muscles des jambes : l'EMG
* l'activité des globes oculaires : l'électro-oculogramme
* d'autres paramètres, comme l'activité électrique du cœur (ECG), la polygraphie respiratoire (mesure du débit respiratoire, des ronflements, des mouvements du thorax et de l'abdomen, de la saturation du sang en oxygène = oxymétrie), la température corporelle, l'actimétrie (mesure de l'activité d'une personne).

Le T.I.L.E. permet de mesurer le temps nécessaire pour s'endormir. Il est utilisé pour faire le diagnostic de certains troubles du sommeil.

L'agenda du sommeil est un test simple qui ne coûte rien. Il permet d'analyser le sommeil et d'orienter assez facilement le diagnostic en cas d'insomnies.


Les causes du sommeil

Associé à la fatigue, le sommeil est naturellement induit par l'arrêt de sécrétion d’histamine, le neurotransmetteur qui permet au cerveau de rester en éveil. Il s'agit de la théorie dite « passive » pour laquelle la formation réticulée jouerait un rôle prépondérant et qui considère que le sommeil n'est que l'arrêt de l'éveil. Il y a aussi une théorie dite « active » qui s'intéresse aux mécanismes propres au sommeil. Ces deux théories ne sont pas incompatibles.

Le sommeil est également induit par le cycle nycthéméral lié aux stimuli suivants : durée du jour, baisse de la luminosité (production de mélatonine) et baisse de la température corporelle (due pour partie à la tombée de la nuit).

On a montré en 2008 que la prise de mélatonine et l'exposition à la lumière naturelle améliorent les symptômes de troubles des cycles du sommeil. La prise de mélatonine facilite l'endormissement (8 mn plus tôt en moyenne) et allonge le sommeil de 27 mn en moyenne. L'association lumière/mélatonine diminue aussi les comportements agressifs (- 9%), les phases d'agitation et de réveils nocturnes.

La torpeur « post-prandiale », qui invite à la sieste, serait un cas particulier lié à la digestion.


Les phases de sommeil


La durée du sommeil est variable. Il semble légèrement plus court chez les hommes, par rapport aux femmes, ainsi que chez les personnes de couleur de peau noire (du moins aux États-Unis).

Chez des individus, lors d'une nuit, trois à cinq cycles de sommeil de 90 minutes peuvent se suivre, lesquels se composent de cinq phases distinctes. Les quatre premières phases correspondent au Sommeil à Ondes Lentes (SOL), les mesures électriques étant très faibles et le cinquième au sommeil paradoxal où le sujet rêve.

Description


Les données de l'EEG pendant la veille et le sommeil sont communes à tous les mammifères. Par contre, il semblerait qu'il y ait quelques différences chez les mammifères primitifs comme l'échidné. Ces données permettent de distinguer différents stades dans le sommeil.

Somnolence


La somnolence (stade 1) est le stade de l'endormissement (transition entre l'éveil et le sommeil) souvent précédé de bâillement. Il est caractérisé par une réduction de la vigilance, du tonus musculaire et de la fréquence cardiaque. Les mouvements musculaires sont lents (les globes oculaires "roulent"). La latence d'endormissement considérée comme normale est inférieure à vingt minutes. Au-delà, il s'agit d'une insomnie. Fait notable, la phase d'endormissement n'est jamais perçue, contrairement au réveil de celle-ci (exemple de l'endormissement lors de la conduite automobile). L'imagerie hypnagogique a souvent lieu pendant la phase I, mais pas toujours.


Sommeil léger



Le sommeil léger (ou stade 2) occupe environ 50 % du temps de sommeil total. Le sujet est assoupi, mais il est encore très sensible aux stimuli extérieurs. Ainsi en stade 2, environ 50 % des bons dormeurs et 80% des mauvais dormeurs pensent ne pas dormir.



Sommeil profond


Le sommeil profond correspond aux phases 3 et 4 : l'activité électrique est constituée d'ondes lentes, les ondes delta (< 3,5 Hz), et les signes vitaux se ralentissent tout en devenant réguliers. Au stade 3 persiste une très discrète activité musculaire et les mouvements oculaires ont quasiment disparu. C'est au stade 4 que peuvent parfois se produire les terreurs nocturnes ou le somnambulisme.

C'est à ce moment qu'ont lieu les divisions cellulaires et la production de l'hormone de croissance, d'où l'importance du sommeil chez l'enfant. Le sommeil profond occupe environ 100 minutes au cours d'une nuit moyenne de sommeil, que la personne soit un petit dormeur ou un gros dormeur. Il a tendance à diminuer avec l'âge, au profit du stade 2. C'est la phase la plus importante du sommeil.

Pour anecdote, Celia Green rapporte une expérience où un maître indien dénommé Swami Rama se mit à produire consciemment des ondes delta, cinq minutes après être entré en méditation, et avoir pu raconter, après ces 25 minutes de méditation, ce qui s'était passé autour de lui pendant les enregistrements.


Sommeil paradoxal

Article détaillé : Sommeil paradoxal.


Au contraire des autres phases, l'activité électrique du cerveau et des yeux est très importante lors du sommeil paradoxal, alors qu'il existe une atonie musculaire quasi totale, en dehors des mouvements oculaires qui surviennent par saccades. L'activité néocorticale est plus proche de celle de l'éveil que celle du sommeil lent, c'est là le "paradoxe". La respiration est irrégulière. Le cœur accélère ou ralentit. On observe une dilatation des organes pelviens et une érection qui peut être suivie d'éjaculation . Cette phase se répète toutes les 90 minutes, et sa durée s'allonge avec la succession des cycles du sommeil, pour devenir maximale en fin de nuit. C'est la période propice aux rêves (mais aussi aux cauchemars), bien que les rêves puissent survenir pendant le sommeil lent.

Le sommeil paradoxal correspond environ à 20-25 % du temps total de sommeil.

Les enregistrements polygraphiques (EEG, EMG et EOG) ont permis de faire la liaison entre le rêve et le sommeil paradoxal. Des études ont été faites sur plusieurs individus à différents stades du sommeil. Elles ont montré que lorsqu'on réveille ces individus au cours de différentes étapes de leur sommeil, la qualité du souvenir de leur rêve est fonction du stade auquel ils sont réveillés.

En effet, les sujets réveillés au cours de leur sommeil paradoxal se souviennent avec beaucoup plus de détails de leur rêve, tandis que si on les réveille au cours du sommeil lent, ils s'en souviennent de façon très floue, voire n'en conservent aucun souvenir.

Les études ont également montré que l'importance du mouvement oculaire, l'augmentation du rythme cardiaque et l'intensité du rêve sont corrélés. Ces études ont conclu que 80% des rêves se produisent pendant le sommeil paradoxal. Cependant, les activités oniriques peuvent également avoir lieu pendant certains stades du sommeil lent. Il ne faut donc pas superposer les termes "rêve" et "sommeil paradoxal".


L'hypnogramme


Au cours d'une nuit de sommeil, les périodes de sommeil paradoxal s'allongent de plus en plus. Au contraire, les phases de sommeil lent profond (stades 3 et 4) se raccourcissent et disparaissent, au profit du stade 2. L'hypnogramme permet de visualiser ces différents stades.

A la fin de chaque cycle, il existe, de façon tout à fait normale, des brefs réveils, en général moins de trois minutes, dont la personne ne se souvient pas le matin. Cependant certaines personnes ne se souviennent que de ces éveils et croient à tort qu'elles n'ont pas fermé l'œil de la nuit. En vieillissant, les périodes de réveil sont mieux mémorisées, donnant l'impression d'un mauvais sommeil alors que la durée de celui-ci est inchangée.

Lorsque surviennent des réveils inopinés, le sujet doit repasser en sommeil 1, puis 2 puis 3 et 4. Ainsi, les personnes souffrant d'apnée du sommeil ne dépassent guère le stade 2 du fait des réveils fréquents induits par l'hypoxie. Le sommeil est donc de mauvaise qualité, responsable d'accès de somnolence diurne.


La conscience pendant le sommeil


Le sommeil est constitué de différentes phases de conscience. Celles-ci ne sont pas uniformes. Elles ne sont pas non plus obligatoirement présentes au cours d'une nuit de sommeil, loin de là (et heureusement). Cette liste récapitule ces différentes formes de conscience.

Le rêve

Anciennement, on pensait que le rêve avait lieu exclusivement pendant la phase de sommeil paradoxal, ou REM, car lorsqu'on réveillait les sujets pendant cette phase, ils se rappelaient beaucoup plus souvent leur rêve. En fait, la probabilité d'obtenir un souvenir de rêve est de l'ordre de 80 % si le réveil a lieu pendant la phase REM, et de 20% en dehors de cette phase. Ceci remet en cause le fait que les rêves ont lieu exclusivement pendant la phase de sommeil paradoxal.

Les hallucinations hypnagogiques et hypnopompiques

Elles ont lieu respectivement pendant la phase d'endormissement et pendant la phase de réveil. Il s'agit en fait d'expériences auditives ou sonores assez fugaces et qui n'ont pas l'élaboration des rêves.

Une activité pensante

Elle se déroulerait plutôt pendant les phases de sommeil non REM. Cette activité est de nature peu ou pas sensorielle. Peu élaborée par rapport à celle de l'activité de l'éveil, elle est plus répétitive .

La paralysie du sommeil

Très angoissante, elle se manifeste par une paralysie du corps (physiologique pendant la phase de sommeil paradoxal) alors que le sujet est en train de se réveiller. Malgré des efforts intenses, le sujet n'arrive pas à bouger pendant un certain temps, ce qui peut déclencher des attaques de panique. Certaines personnes pensent qu'il s'agit en fait d'un « faux réveil » pendant un rêve, le rêveur « hallucinant » en quelque sorte son réveil, annonçant éventuellement un rêve lucide.

Les terreurs nocturnes

Il s'agit d'une parasomnie du sommeil lent (proche du somnambulisme) fréquente chez l'enfant avant 8 ans et qui se manifeste par un réveil dissocié brutal accompagné de cris de panique. L'enfant est encore en demi sommeil et si on le réveille complètement, il est incapable de donner des explications. L'amnésie de l'incident est de règle au matin.

Le rêve lucide

Le rêveur a conscience qu'il rêve dans son rêve. Il s'agit de rêves dont la lucidité du rêveur est très accentuée, ainsi qu'une forte sensorialité.

Pathologies du sommeil
Quelques chiffres

D'après le rapport sur le thème du sommeil:

* La somnolence diurne excessive atteint 8 % de la population, 20 à 30 % de la population souffre d'insomnie peu sévère, 5 à 15 % de la population souffre d'insomnie sévère, 15 à 20 % des adultes utilisent occasionnellement des somnifères, 10 % en font un usage régulier.
* La somnolence diurne et les hypersomnies sont moins bien connues. Chez les 30-60 ans, 9 % des hommes souffrent du syndrome d'apnée du sommeil, contre 4 % chez les femmes.

Conséquences

D'après le rapport sur le thème du sommeil :

* Les conséquences professionnelles des insomnies sont une augmentation des arrêts de travail (31% contre 19% chez les bons dormeurs) et des accidents de travail (8 % contre 1 %). Au moins 8 % des insomnies sont d'origine professionnelle.
* 20% des accidents de la route dans les pays industrialisés sont attribuables à des endormissements au volant : par privation de sommeil, par somnolence diurne excessive ou par médicaments. La proportion atteint près d'un tiers des accidents de la route en France, ce qui en fait la première cause

Le manque de sommeil semble corrélé avec la survenue d'un diabète, d'une obésité, d'une hypertension artérielle et le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires (du moins, chez la femme). De même, une mauvaise qualité du sommeil pourrait rendre plus sensible à certaines infections. Sur un modèle de souris atteinte d'Alzheimer, le sommeil empêcherait la formation, dans le cerveau, des plaques amyloïdes, symptomatiques de la maladie.


Classification


On distingue plusieurs formes de dysfonctionnement du sommeil, selon leurs manifestations et l'état de veille du sujet. L'âge et l'état de santé du sujet, l'absorption de substances médicamenteuses ou d'excitants, les conditions climatiques et de luminosité, la relation du sujet à l'espace et au temps, sont autant de causes potentielles des insomnies.

Les troubles du sommeil se répartissent en deux catégories : les parasomnies qui sont des manifestations qui accompagnent le sommeil, pouvant le perturber ou non, et les dyssomnies qui consistent en une altération de la quantité ou de la qualité du sommeil.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sommeil

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
lali8215



Messages : 167
Points : 5184
Réputation : 18
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 14:08

Merci pour ces explications très complètes sur le sommeil, grâce à ça je comprends mieux certaines de mes réactions au réveil ^^ (tel que la paralysie ou la sensation de ne pas avoir dormi alors que la nuit est passé).
Je sais pas si ça t'auras quand même aidé à trouver le sommeil, mais au moins quand on dormira on sera moins bête ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8524
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 14:37

Non ça ne ma pas vraiment aidé (je savait déjà d'où viens le problème), mais merci de demandé Smile

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
lali8215



Messages : 167
Points : 5184
Réputation : 18
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:12

D'où viennent les suées nocturnes et se produisent-elles tout au long du sommeil, ou correspondent-elles à un stade particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8524
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:14

Nouveau sujet Wink

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
lali8215



Messages : 167
Points : 5184
Réputation : 18
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:17

Pardon... pardon Mr l'Admin ^^ je vais poster...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8524
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:19

Désolé lol, à chaque question son sujet, c'est plus simple pour ceux que ça intéresse Smile

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
lali8215



Messages : 167
Points : 5184
Réputation : 18
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:22

Non non, mais t'as raison c'est même plus facile pour retrouver... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eminent57
Admin


Messages : 985
Points : 8524
Réputation : 91
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Le sommeil   Dim 2 Mai - 15:24

C'est clair que c'est plus simple Smile

_______________________________________
"Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuimportelaquestion.clubdiscussion.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sommeil   Aujourd'hui à 20:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sommeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché
» problème de sommeil de ma fille de 3 ans et demi
» gros problèmes de sommeil avec mon petit garçon de 2 ans 1/2
» TROUBLES DU SOMMEIL, INSOMNIE, ANXIÉTÉ, DÉPRESSION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peu importe la question poses-la ! :: Discussion et détente :: Discussion-
Sauter vers: